TBW Free #6 : Est-ce le bon moment pour investir ?
Publié le
Published on
20/9/2022

TBW Free #6 : Est-ce le bon moment pour investir ?

Retrouvez toutes les informations de la 6ème newsletter gratuite de The Big Whale.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Réservé à nos abonnés

­­

18 mai 2022


Bienvenue dans l'édition gratuite de The Big Whale. 👋

Avec cette version, vous avez l'essentiel pour apprendre à nager dans l'océan du Web3. Si jamais vous souhaitez aller plus loin, abonnez-vous à l’édition Premium du jeudi matin.

Elle vous permettra notamment d’accéder à tous nos contenus exclusifs sur l’écosystème argentin que nous sommes partis explorer pendant deux semaines. Voici un petit avant-goût de ce premier jour de reportage avec… le responsable du numérique de la ville de Buenos Aires.

­­

­­­­­­­­­­­­­­­­

THE BIG NEWS

­­­

Ce qu'il faut retenir de la semaine 🧠

­­­

👉 Le père du projet Diem se lance dans le bitcoin

On avait laissé David Marcus en décembre juste après son départ de Meta (ex-Facebook). À l'époque, le père du projet de monnaie numérique du réseau social s’était montré discret sur son futur. On savait seulement qu’il avait envie d'autre chose. “Je vais me lancer dans de nouvelles aventures”, s’était-il contenté d’écrire sur Twitter, suscitant tous les fantasmes notamment sur l’avenir du Diem, abandonné quelques semaines après. Pendant plusieurs mois, le Franco-suisse-américain (qui a notamment dirigé PayPal) n’a rien dit ou presque sur les réseaux, à part vanter les louanges du Bitcoin, faisant un peu plus monter le suspense, jusqu’à ces derniers jours. Le 12 mai, David Marcus a annoncé la création de sa start-up Lightspark. Soutenue par des gros fonds américains comme Andreessen Horowitz, elle a pour objectif d’explorer le potentiel de… Bitcoin et du Lightning Network, son réseau secondaire qui permet d’exécuter des milliers de transactions par seconde pour très peu de frais. Exactement ce que le projet Diem était initialement censé faire.

👉 Le Portugal ne sera bientôt plus un paradis pour les cryptos

Il y a comme une légère inquiétude du côté de la communauté crypto installée au Portugal. Après des années à profiter d’une fiscalité plus qu’avantageuse (0% d’imposition sur les plus-values pour les particuliers), les investisseurs, dont des milliers de Français, vont devoir revoir leurs plans. Le nouveau ministre des Finances, Mendonça Mendes, a annoncé le 13 mai que son gouvernement considérerait désormais les cryptomonnaies comme des actifs et plus comme des monnaies numériques. Il n’a pas précisé quand ces nouvelles dispositions entreront en vigueur, ni quels seront les niveaux exacts. Cela pourrait être entre 28% et 35%. À côté de l’instauration d’un impôt sur les plus-values, le gouvernement pourrait également instaurer une TVA ou une “taxe de timbre” sur les opérations en cryptos. Une situation qui ferait du Portugal un pays beaucoup moins attractif que certains de ses voisins. Et notamment la France où la flat tax est de... 30%.

👉 Le plan de Do Kwon pour sauver Terra

Vous avez des choses qui vous tracassent ? Dites-vous que ça pourrait être pire et que vous pourriez vous trouver à la place de Do Kwon. Le créateur de la blockchain Terra a vu s’évaporer 45 milliards de dollars de capitalisation à cause de l’effondrement du stablecoin UST la semaine dernière. L’entrepreneur sud-coréen tente désormais de sauver les meubles et a proposé le 16 mai de repartir à zéro avec un “fork” de Terra. En clair, il veut créer une nouvelle blockchain et distribuer les nouveaux tokens à ceux qui détenaient du LUNA et de l’UST (avec une prime pour ceux qui en avaient avant le décrochage du 7 mai). Le nouveau projet conserverait le nom de Terra, tandis que l’ancienne mouture continuerait sa vie (enfin ce qu’il en reste) sous le sobriquet de “Terra Classic”. Outre la ressemblance non fortuite avec Ethereum (un hack avait entraîné une scission en 2016 entre Ethereum et Ethereum Classic), l’initiative a peu de chance de recueillir l’aval d’une communauté échaudée par les atermoiements de Do Kwon. La femme de ce dernier a d’ailleurs reçu la visite d’un investisseur lésé à la recherche de son mari. Il a expliqué à la police avoir perdu 2,3 millions de dollars...

­­­­­

THE BIG ANALYSE

­­­

Cours : la capitulation a-t-elle eu lieu ? 😨

Chaque investisseur chevronné vous le dira, le meilleur moment pour investir reste celui après une “capitulation”. Sur le terrain militaire, capituler, c'est se rendre, laisser à l'adversaire le contrôle du champ de bataille. Dans la finance, on parle de capitulation lorsque les investisseurs abandonnent massivement et précipitamment le marché en vendant leurs actifs à tout prix pour se réfugier ailleurs. Théoriquement, une capitulation complète correspond au point le plus bas… C’est donc en théorie l’occasion de faire des bonnes affaires car le cours ne peut, en théorie, que remonter (si l’actif n’est pas mort bien sûr).

La semaine dernière a été l’occasion d’assister à un grand frisson avec l’effondrement de l’UST, le troisième stablecoin du marché. Le cours du bitcoin a perdu 26% en quelques heures jusqu’à venir toucher les 25.000 dollars, un niveau qu’il n’avait pas atteint depuis décembre 2020 (ce qui nous offre un joli -64% depuis le record de novembre à 69.000 dollars). Il suffit d’aller sur les réseaux sociaux pour constater les dégâts...

Le cours du bitcoin depuis fin 2017 :

­­­­

­­­­

Dans le même temps, le nombre de transactions en NFT diminue et la banque d’affaires américaine Morgan Stanley prédit une dépréciation des terrains virtuels acquis dans les métavers. Ça ressemble fort à une capitulation, non ?

C’est en tout cas ce que pense Mathieu Jamar. Pour ce gestionnaire d’actifs du fonds crypto belge DCY, “il y a clairement eu une capitulation sur les marchés la semaine dernière, il est donc tout à fait possible que nous ayons marqué un plus bas pour un certain temps, mais il est encore difficile d’affirmer si ce niveau sera la dernière capitulation.” Quoi, attendez, il peut y avoir plusieurs capitulations ?

Malheureusement oui : il a fallu une année entière au bitcoin pour se reprendre entre son krach de fin 2017 (20.000 dollars) et son point bas de fin 2018 (3100 dollars). Le tout ponctué de timides reprises rallumant l’espoir, mais rapidement douché par des rechutes vertigineuses. “Ce qui est très douloureux, c’est d’avoir un marché qui baisse lentement”, insiste Mathieu Jamar. “On préférerait qu’il chute un bon coup afin de repartir rapidement, mais ça se passe rarement comme ça en bear market (marché baissier, ndlr)”, témoigne-t-il.

Même si le marché crypto a donné des signes de capitulation, il reste largement corrélé aux actions américaines. Et ce marché est quant à lui encore loin d’avoir rendu les armes. “Les cryptos pourraient s’effondrer encore davantage si les actions se mettaient à dévisser”, anticipe le gestionnaire d’actifs. Il y a des arguments en faveur de ce scénario : sous l’effet de la remontée de ses taux directeurs, la banque centrale américaine menace de faire plonger les États-Unis dans la récession. Ce n’est jamais bon pour les actifs à risque, actions et cryptos en tête.

Il faudra donc s’armer de patience et guetter une éventuelle décorrélation des cryptos avec les actions. L’investisseur prudent pourra néanmoins continuer à investir en optant pour une stratégie Dollar Cost Averaging (DCA). Cette méthode consiste à investir des sommes modestes à intervalles réguliers (tous les mois par exemple) au lieu de placer tout son capital d’un coup. Plusieurs plateformes se sont positionnées sur ce créneau : on retiendra principalement StackinSat et Bitstack pour ceux qui veulent s’exposer uniquement au bitcoin.

­­­­­

THE BIG JOB

­­­

Vous voulez travailler dans le Web3 ? Ces annonces sont pour vous 👋

­­­­

👉 Feel Mining - Développeur Front-end

La start-up Feel Mining, fournisseur de services d’investissement crypto et enregistré auprès de l’Autorité des marchés financiers, recherche un développeur pour renforcer son équipe Front (la partie visible de l'interface utilisateur). Vous intégrerez une équipe de cinq développeurs pour agir sur l’intégration et le développement du site feel-mining.com, que ce soit sur la partie boutique ou le compte utilisateur. Contact

👉 Crypto.com - Ingénieur dApps

La plateforme d’échange singapourienne Crypto.com, qui revendique 50 millions d’utilisateurs à travers le monde, recrute un ingénieur basé à Paris pour rechercher, concevoir, mettre en œuvre et maintenir tous les systèmes financiers décentralisés incubés et/ou soutenus par Crypto.com. Contact

­

­­­­­­

THE BIG AGENDA

­­­

Les événements importants à venir 📅

­­­­

👉 Chaque semaine. The Big Whale est présent tous les lundis et jeudis sur l’antenne de BFM Business à partir de 16h35. Vous pouvez retrouver en replay l’intervention de Grégory Raymond en cliquant ici, et le suivre également demain en direct (car ce traitre de Raphaël est en Argentine).

👉  Mercredi 1er juin. Finance Innovation, l’un des leaders français de l’accompagnement des FinTech, InsurTech et acteurs du secteur financier, organise “Cryptoday” à Station F (Paris), une journée dédiée aux crypto-actifs ainsi qu’aux sujets qui gravitent autour comme les NFT ou la tokenisation.

­­­­­­

THE BIG TEASING

­­­

Demain dans The Big Whale Premium

Ces acteurs français pris dans le piège de l’UST 💥

­­­­

Présenté comme le “Lehman Brothers de la crypto”, l’effondrement du stablecoin UST aura avoir des conséquences que l’on mesure encore mal sur l’ensemble de l’écosystème. Les premiers touchés sont certains acteurs qui utilisaient ce stablecoin pour offrir des rendements très (trop ?) avantageux. En première ligne, Just Mining, la start-up dirigée par Owen Simonin, le premier influenceur français, qui a limité les pertes en indemnisant ses clients. The Big Whale a mené l’enquête auprès des principaux acteurs enregistrés en France pour savoir comment ils ont tenté de gérer cette crise sans précédent.

­­Cette édition a été préparée avec ❤️ par Raphaël Bloch et Grégory Raymond The Big Whale est un média libre et indépendant. Abonnez-vous sans engagement à notre édition Premium (9,90€/mois en 💳 ou en cryptos) pour plonger dans la révolution du Web3. 🐳

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.