Crypto.com fait de Paris son siège européen
Publié le
Published on
October 12, 2022

Crypto.com fait de Paris son siège européen

La plateforme d’échange prévoit d’investir 150 millions d’euros en France sur les quatre prochaines années. Nous avons rencontré le numéro 2 du groupe singapourien, Éric Anziani.

C’est à croire que le pari du gouvernement français de faire de Paris un hub mondial dans la crypto est en train de réussir. Alors que le géant d’origine chinoise Binance vient de poser ses valises en France, l’un de ses principaux concurrents, le singapourien Crypto.com, va faire de même dans les semaines qui viennent.

Pour le moment, Crypto.com n’a pas encore trouvé de bureaux, et la taille des équipes reste à déterminer. Seule certitude : le géant asiatique ne manque pas d’ambition et veut faire de Paris son siège européen.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés premium ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Abonnez-vous gratuitement pour lire la suite.

Dans ce contexte, le groupe compte massivement investir. “Nous prévoyons d’investir 150 millions d’euros lors des quatre prochaines années, que ce soit dans les start-up locales et plus globalement dans l’écosystème français”, annonce Éric Anziani. “Des talents seront recrutés, nous lancerons des campagnes d’éducation et nous développerons des partenariats avec des grands groupes français”, poursuit-il.

Lire aussi : Interview exclusive : le patron de Binance veut faire de la “plus belle ville du monde” son siège européen.

Crypto.com est considéré comme l’une des plus grosses plateformes d’échange de la planète. Elle compte 50 millions d’utilisateurs un peu partout dans le monde, mais surtout aux États-Unis et en Asie, et l’Europe fait partie de ses priorités. “Comme Singapour, la France a été pionnière en mettant très tôt en place un régime spécifique pour les cryptos”, explique le numéro 2 du groupe Éric Anziani, qui souligne l’écoute des autorités tricolores : “Les acteurs publics français comprennent mieux les cryptos car ils ont aussi cette antériorité sur le sujet”.

La France a en effet mis en place dès 2019 le statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN). Crypto.com vient d’obtenir ce précieux sésame.

En dépit des conditions de marché compliquées, avec un bitcoin qui a perdu 66% depuis un an, le secteur continue de se développer. Les annonces de Crypto.com en sont la meilleure illustration.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.