Reading
EXCLUSIF. Binance travaille activement au retour des “futures” en France

EXCLUSIF. Binance travaille activement au retour des “futures” en France

EXCLUSIF. Binance travaille activement au retour des “futures” en FranceEXCLUSIF. Binance travaille activement au retour des “futures” en France

La plateforme d’échange, qui avait retiré ses produits dérivés du marché français en août 2022, a depuis créé une société dédiée et déposé un dossier auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF), qui doit encore donner son feu vert. Les enquêtes aux Etats-Unis pourraient toutefois ralentir les choses.

Noël pourrait arriver un peu plus tôt que prévu pour certains clients français de Binance. Selon nos informations, la plateforme d’échange crypto pourrait bientôt relancer ses produits “futures”, qu’elle avait retiré du marché français au printemps 2022.

Ce retrait était, à l’époque, l’une des conditions fixées par l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour que la filiale française du géant des cryptos obtienne le statut de prestataire de services sur actifs numériques (PSAN).

Les contrats “futures”, ou contrats à terme, sont des produits financiers complexes qui permettent aux traders de se protéger contre les fluctuations du marché. Mais ils sont aussi utilisés, de plus en plus dans la crypto, par certains investisseurs pour spéculer à la hausse ou à la baisse, avec parfois des conséquences financières incontrôlables, notamment pour les investisseurs novices. Ces produits peuvent être utilisés avec des effets de levier allant jusqu’à 125 fois la mise…

C’est pour protéger les investisseurs de ces produits que l’Autorité des marchés financiers (AMF) avait demandé en 2022 à Binance de les retirer du marché. Dans la foulée, la plateforme avait arrêté de proposer ses futures partout ailleurs en Europe.

Cette décision n’a toutefois pas été sans conséquence puisque la plupart des clients de Binance qui utilisaient les futures, notamment en France, sont allés chez FTX. Quelques mois après, la plateforme a fait faillite dans l’un des plus grands scandales de l’histoire. “C’était très bien de mettre de l’ordre dans les futures, mais les dommages collatéraux de cette interdiction en Europe ont été énormes”, explique Stéphanie Cabossioras, directrice générale de Binance France.

Les pertes des clients de FTX s’élèvent à plusieurs milliards de dollars, même si les liquidateurs de la société de Sam Bankman-Fried ont récupéré une partie des fonds volés.

Avant même la chute de FTX, Binance France s’était organisé pour relancer les futures, mais de manière plus structurée. La société a ainsi créé une branche dédiée dès mai 2022 : Binance Futures.

Selon nos informations, la filiale française a également déposé un dossier il y a un an pile, en septembre 2022, en vue d’obtenir l’agrément de services sur investissement (PSI). Cet agrément est indispensable pour Binance France puisque les contrats à terme sont considérés comme des produits d’investissement traditionnels.

“Nous savons que l'accès aux produits Futures de Binance est une attente forte de nos utilisateurs. Nous travaillons ardemment à cet effet de manière à pouvoir les proposer dans des conditions réglementaires et de protection de nos utilisateurs satisfaisantes”, confirme un porte-parole de Binance.

L’agrément de PSI est délivré par l’AMF, qui est en train d’examiner le dossier. Sollicitée par The Big Whale, l'AMF n'a pas donné suite. Selon nos informations, l'un des principaux points de blocage vient de la situation de Binance aux États-Unis, qui est poursuivi dans plusieurs affaires. Un potentiel front judiciaire outre-atlantique pour le géant de la crypto pourrait gravement entacher la réputation du gendarme boursier français.

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 30.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
No items found.
Prochain article
No items found.
Dans cette catégorie