Exclusif : La banque Oddo BHF sur le point d'investir dans Coinhouse
Publié le
Published on
20/9/2022

Exclusif : La banque Oddo BHF sur le point d'investir dans Coinhouse

L'établissement franco-allemand, qui cherche à distribuer des produits cryptos à ses clients, pourrait mettre 8 millions d'euros dans la plateforme française.

👉 L'actu. L’établissement franco-allemand pourrait investir 8 millions d’euros dans la plus grande plateforme française de cryptos.

👉 Pourquoi c'est important. Oddo BHF serait la première banque tricolore à se positionner clairement sur les cryptos.

👉 Le contexte. Les banques sont de plus en plus sollicitées par leurs clients pour accéder aux cryptos.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Réservé à nos abonnés

C’est un deal qui pourrait faire beaucoup de bruit. Selon nos informations, la banque privée franco-allemande Oddo BHF est en train de négocier son entrée au capital de la plateforme française de cryptomonnaies Coinhouse.

Le montant de l’investissement tournerait autour de 8 millions d’euros.

Le rapprochement entre Coinhouse et Oddo BHF, qui gère plus de 100 milliards d'euros d'actifs, a commencé en février dernier dans le cadre d’une extension de la dernière levée de fonds (série B) de la start-up crypto. Coinhouse avait levé 15 millions d’euros en décembre, mais les marques d’intérêt de la banque ont convaincu son patron Nicolas Louvet d’ouvrir la porte à ce prestigieux investisseur. "Une telle opportunité ne se refuse pas", explique un bon connaisseur du secteur.

Oddo BHF n'est pas le seul candidat et d'autres acteurs sont également en négociations pour investir dans la pépite française. Si un accord est conclu, certains actionnaires comme le fonds True Global Ventures (TGV), XAnge (déjà investisseur dans Ledger ou Sorare), CF Partners, Raise Venture ainsi que le fondateur de Coinhouse et de Ledger, Éric Larchevêque, pourraient également remettre au pot.

Avec cette opération, la plateforme crypto créée en 2014 sous le nom de "La Maison du Bitcoin" pourrait récupérer plusieurs dizaines de millions d’euros avec une valorisation dépassant les 150 millions d’euros. Cet argent frais permettrait à Coinhouse de poursuivre le développement de sa marque hors de France pour s’imposer comme la première "crypto-banque européenne", comme Nicolas Louvet aime le rappeler depuis quelques mois.

Une demande croissante des clients

Oddo n’est pas la première banque française à s’intéresser aux cryptos. Certains établissements mènent des expérimentations depuis plusieurs années, comme Société Générale et sa filiale Forge ou Delubac & Cie qui vient d’obtenir son enregistrement comme prestataire de services sur actifs numériques (PSAN), mais aucune banque tricolore n’a jusqu’à présent fait un investissement direct. Même en Europe, ce type d’opération est inédit pour une banque. Au moins officiellement.

LIRE AUSSI >> Emmanuel Macron "L’innovation et la prise de risque font écho à l’histoire profonde de notre pays"

Seules les banques américaines ont déjà investi dans des acteurs du secteur. Goldman Sachs a mis des billes dans Circle et Blockdaemon, tandis que JP Morgan a pris des parts dans Consensys, l’un des principaux studios de développement sur Ethereum.

Pour Oddo BHF, cet investissement serait bien plus qu’une simple prise de participation. Comme de nombreuses banques européennes, l’établissement contrôlé à 65% par la famille française Oddo est de plus en plus sollicité par ses clients fortunés qui désirent mettre un pied dans le marché des cryptos qui a explosé depuis le début de la crise du Covid. Il est passé de 200 milliards à presque 2000 milliards de dollars en deux ans.

Les demandes des clients d'Oddo BHF sont très variables : cela va de la simple exposition au bitcoin, jusqu’à des produits plus complexes pour accéder aux juteux rendements de la finance décentralisée. Or, cela reste compliqué pour une banque de proposer d’investir et de détenir des crypto-actifs pour le compte de tiers. Il y a à la fois un sujet de risques et de… compétences. D’où le rapprochement avec Coinhouse qui s’occuperait de la "tuyauterie" et de la conservation des cryptos.

Depuis sa création en 2015, le leader français du secteur, qui compte 90 salariés, a étoffé son offre au fur et à mesure. Aujourd’hui, en plus de permettre aux particuliers d’acheter et de vendre une cinquantaine de cryptomonnaies, le courtier régulé par l’AMF propose aussi des produits tels que des livrets d’épargne en cryptos, de la gestion pilotée et des solutions de stockage de cryptos pour les particuliers et les entreprises.

L’opération permettrait à Coinhouse, qui revendique 500.000 clients, de changer d’échelle. À la fois d’un point de vue financier et aussi géographique. Oddo compte plus de 60.000 clients particuliers et institutionnels (fonds d’investissement, assureurs, etc.) dans une dizaine de pays. La banque, qui compte 2500 salariés, est très présente en Allemagne et en Suisse où elle dispose de bureaux à Francfort et Zurich. Des marchés sur lesquels Coinhouse compte bien miser.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.