PMU : “Les NFTs vont nous permettre d’attirer de nouveaux joueurs”‍
Publié le
Published on
January 9, 2023

PMU : “Les NFTs vont nous permettre d’attirer de nouveaux joueurs”‍

Après des mois d’hésitation et de revirements, le géant des courses hippiques va se lancer dans le Web3 avec une collection de NFTs et un jeu en cours de développement. The Big Whale en a parlé en exclusivité avec le directeur innovation de PMU, Constantin Garreau, qui s'occupe du projet.

The Big Whale. Pourquoi se lancer dans les NFTs ? Quel est l’enjeu ?

Constantin Garreau. L’enjeu est clair : nous avons un sujet de recrutement de nouveaux clients, plus jeunes, plus numériques, qui aiment les jeux, mais pas forcément sous la forme que nous offrions jusqu'à présent. Et c’est là que les NFTs sont intéressants. Ils vont nous permettre d’attirer ces nouveaux joueurs.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans les NFTs ?

Clairement le fait qu’on parle de propriété numérique. Avec un NFT, les joueurs possèdent un cheval numérique dont le nom et les performances sont associés à un cheval réel. Ce NFT leur appartient et ils pourront également le faire évoluer.

À quoi servira ce double numérique ?

Pour commencer, acquérir ce double numérique permettra de faire partie des “early adopters” de la communauté Stables qui est le nom du jeu et de la marque que nous créons. Avec ces NFTs vous pourrez participer de façon complète à l’expérience de jeu que nous sommes en train de développer. Et de façon plus générale, le propriétaire de ce cheval numérique pourra s’en occuper et le faire évoluer. Notre objectif est qu’il devienne plus qu’un simple NFT.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés premium ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Abonnez-vous gratuitement pour lire la suite.

Est-ce naturel que le PMU se lance dans cet univers ?

L’objectif du PMU avec ce projet est de compléter son univers du gambling avec celui du gaming, toujours au bénéfice de la filière hippique car c’est notre mission économique. Le PMU n’est pas “encore” un acteur du gaming, pour autant nous construisons les meilleures expériences dans l’univers du jeu : notre place y est donc totalement légitime. Le PMU dispose de tout un patrimoine d'expertises et de données autour des courses de chevaux, qui seront utiles pour développer une expérience de jeu inégalée dans le Web3.

Se lancer dans cet univers est aussi source de développements futurs : cela va nous permettre de développer des projets que le PMU en tant que tel ne peut pas faire habituellement.

Pourquoi Stables et pourquoi ne pas vendre les NFT sous la marque PMU ?

Stables est une marque adossée au PMU. Vous retrouverez certains codes communs, mais nous avons fait le choix d’un univers de marque différent pour nos NFTs.

Le PMU est une marque de jeu d’argent reposant sur les paris hippiques. Ici, le développement d’une identité propre correspond à un jeu prenant place dans l’univers du Web3, fondé sur l’acquisition et l’échange de NFTs. Cette identité propre permettra d’ailleurs de développer des partenariats en affinité avec ce fantasy game, qui ne seraient pas forcément possibles avec la marque PMU dont l’activité principale est le pari hippique (un jeu d’argent).

Quel est le budget de ce projet ?

Nous avons conçu et développé ce projet de manière très agile. Si les NFT et l’univers du Web3 vont progressivement devenir des objets de notre quotidien, leur adoption par le grand public et donc leur essor est encore en développement. Aussi nous avons construit ce projet sur une logique de frugalité, en allant vite et à l’essentiel, afin de figurer parmi les premières marques à investir ces univers.

Le business plan actuel est construit sur cinq ans, avec un budget d’investissement relativement léger pour la première année destinée à l’acquisition et la mise sur le marché d’une gamme accessible de NFTs, la création d’un jeu ainsi que les coûts associés au fonctionnement, au marketing et au développement du projet. Avec Stables, le PMU a pour objectif de toujours plus contribuer à financer la filière dans l’avenir.

Est-ce simple de lancer un tel projet quand on s’appelle PMU ?

C’est un vrai challenge qui nous permet d’introduire une culture de l’innovation et du Web3 dans une maison qui va sur ses… 100 ans !  Nous sommes une grande entreprise, avec une forte notoriété. On doit donc être au rendez-vous, que ce soit en termes de réputation ou de qualité du projet. Nous parlons d’un sujet totalement nouveau, il y a beaucoup de pédagogie à faire en interne comme en externe.

Qu’est-ce que ce jeu représente en termes de business ?

Il faut le voir comme le premier étage de la fusée. Notre objectif est vraiment de créer une galaxie de jeux hippiques hybrides, c’est-à-dire mêlant vie réelle et vie virtuelle, dans les sports hippiques. On tient à ce lien avec le réel, notre objectif n’est pas de virtualiser les courses hippiques, mais d’élargir notre audience. Nous voulons fondamentalement garder un lien fort avec le spectacle des courses réelles et en même temps proposer une expérience de jeu la plus riche possible.

Combien de personnes travaillent sur le projet ?

Stables c’est une équipe d’une trentaine de personnes en interne et en externe. Le PMU est une entreprise tech et nous avons des talents en interne. Par ailleurs, le réseau d'entrepreneurs 321founded nous a permis de disposer d’un pool de talents adaptés à un projet Web3 avec des experts indépendants. Les différentes étapes du projet ont été également partagées avec les représentants de l’institution hippique qui ont joué un rôle important dans la co-construction du projet, avec une implication à tous les niveaux et à toutes les étapes.

Quelle blockchain avez-vous sélectionné et pourquoi ?

Nous avons sélectionné Tezos après l'étude de critères essentiels comme la sécurité, la pérennité, le coût énergétique, et la communauté, des éléments sur lesquels Tezos se positionne très bien selon nous. Tezos est une blockchain qui est restée stable et sécurisée depuis sa création et son ICO de 2017, une des plus importantes de l'histoire. Elle a convaincu une large communauté de partenaires - entreprises - qui ont conçu des services et des jeux utilisant ses smart-contracts. Une raison particulière nous a convaincu : le protocole de Tezos s'améliore en permanence et cela par une gouvernance On-Chain, ce qui a permis depuis sa création d'assurer sa scalabilité, la maîtrise des gas fee, etc. C'est un avantage compétitif rare dans le Web3 qui donne une résilience et un potentiel important à Tezos.

Comment avez-vous négocié les droits des doubles numériques ?

Nous avons prévu une rémunération des sociétés organisatrices des courses en France qui se chargeront de redistribuer ensuite la valeur créée aux professionnels qui font vivre les courses hippiques au quotidien.

À quoi ressembleront les NFTs ?

Nous voulions que les NFT soient réalistes sans toutefois être la copie conforme du vrai cheval de course. Nous avons donc décidé d’utiliser un corps de cheval mais de repenser entièrement la texture et la posture, de façon très artistique avec des codes graphiques inspirés du jeu vidéo. D’ailleurs nos NFT ne sont pas des cartes, comme le verront bientôt les utilisateurs, ce sont des figurines prêtes à prendre vie dans les différents mondes que nous sommes en train de créer. En quelque sorte, le cheval est le personnage principal de notre jeu et on a voulu que cela se voit.

Comment les joueurs vont-ils pouvoir acheter les NFTs ?

Les détails concernant l'achat, le prix des NFTs et le mint seront donnés dans les prochaines semaines.

Est-ce que vous allez avoir une marketplace ?

Il y a en aura une, mais ça viendra dans un second temps.

Quid des royalties ?

Il faut savoir que, sur la vente des NFT, une partie conséquente servira à l’animation de la communauté et à récompenser nos joueurs. Pour le reste, comme dit précédemment, nous reversons évidemment une partie aux Sociétés organisatrices des courses hippiques. C’est un projet vertueux !

Combien de chevaux y aura-t-il ?

Lors de notre premier drop, nous aurons l’occasion de proposer plusieurs milliers de NFT à cette nouvelle communauté de joueurs. Chacun des NFT représentera un cheval de la vie réelle et ses performances dans le jeu seront liées aux performances dans la vie réelle.

Qu’est-ce qui est disponible aujourd’hui dans le jeu ?

Le drop des NFTs arrivera dans plusieurs semaines, le jeu Stables n’est donc pas encore accessible. Il le sera peu après le premier drop, encore un peu de patience !

Pourquoi plusieurs drops ?

Nous avons l’ambition de réaliser 2 drops par an, avec uniquement des jeunes chevaux, qui viennent d’intégrer le circuit dans l’année passée. Pour information, il y a environ 25.000 chevaux différents qui concourent chaque année. Nous avons opté pour ce système de jeunes chevaux afin que tous les joueurs partent sur le même pied d’égalité et qu’ils puissent suivre les aventures de leur cheval. Tout le monde débutera de la même ligne de départ, afin d’éviter une cannibalisation du marché et un effet spéculatif trop important.

Ne craignez-vous toutefois pas qu’il y ait de la spéculation ?

Nous n’avons pas intérêt à ce qu’il y ait de la spéculation. Notre but est de créer un projet pérenne et durable. Notre but est que la communauté soit engagée dans le jeu, qu’elle prenne du plaisir à jouer et à faire évoluer ses chevaux.

No items found.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.