Comprendre - Article 1
Une évolution naturelle face aux défis du jeu vidéo moderne
Comprendre - Article 2
Un secteur qui pèse très lourd dans l’industrie du divertissement
Comprendre - Article 3
Les atouts du gaming Web3
Comprendre - Article 4
Les challenges du gaming Web3
Comprendre - Article 5
L’évolution des modèles économiques du gaming
Enjeux - Article 6
Des nouveaux modèles innovants permis par la blockchain
Enjeux - Article 7
Sorare, le symbole de tout un secteur
Enjeux - Article 8
Brian O’Hagan (Sorare) : “Il y a eu une énorme inflation des droits d’image en 2021-2022”
Enjeux - Article 9
Constantin Garreau (Stables) : “C’est bien pour PMU de prendre des risques”
Enjeux - Article 10
Gaming Web3 : un écosystème florissant
Enjeux - Article 11
Au-delà de Sorare, 5 jeux qui ont marqué les esprits
Enjeux - Article 12
Julien Bouteloup (BlackPool) : “Les fantasy games ont le modèle le plus adapté au Web3”
Enjeux - Article 13
Sébastien Borget (The Sandbox) : “Il faut se concentrer sur des expériences de jeu attrayantes”
Perspectives - Article 14
Abstraction de compte : la solution miracle pour le grand public ?
Perspectives - Article 15
Jérôme de Tychey (Cometh) : “Nous avons développé des solutions pour le grand public”
Perspectives - Article 16
Jonum : un cadre réglementaire pour expérimenter
Perspectives - Article 17
William O’Rorke (ORWL Avocats) : “Tout le monde ne pourra pas devenir Jonum”
Perspectives - Article 18
La position des géants du gaming traditionnel
Perspectives - Article 19
Nicolas Pouard (Ubisoft) : “Nous explorons en conditions réelles”
Perspectives - Article 20
Conclusion & remerciements : Jouer doit rester un plaisir !

Une évolution naturelle face aux défis du jeu vidéo moderne

Souscrivez à notre abonnement smart pour lire ce rapport en entier

Une évolution naturelle face aux défis du jeu vidéo moderne

“Je suis convaincu que nous pouvons construire une version ouverte du métavers au cours de la prochaine décennie en nous basant sur des normes et des systèmes ouverts, et avec des entreprises qui veulent davantage partager la valeur avec leurs utilisateurs. Vous pourriez avoir un compte dans un jeu, et être capable de jouer dans un autre. Cela créerait une concurrence saine pour tous. C'était l’idée originelle du Web. Mais celle-ci a été détruite à cause de systèmes qui fonctionnent désormais en vase clos”.
Tim Sweeney, CEO d’Epic Games

La plupart des experts vous le diront, le gaming est certainement l’un des secteurs où la blockchain se présente comme une réponse logique à l'évolution des technologies numériques et aux besoins des joueurs. Vitalik Buterin, le cerveau derrière Ethereum, fournit un exemple frappant qui illustre pourquoi ce croisement technologique est plein de promesses.

Il a souvent raconté comment une mauvaise expérience avec le jeu World of Warcraft (WoW) l'a influencé dans sa vision de la “décentralisation”. A l’époque, le jeune russo-canadien jouait assidûment à WoW. Mais, une mise à jour du jeu a supprimé un sort que son personnage utilisait fréquemment. Ce changement, imposé de manière arbitraire par les développeurs de Blizzard, a pas mal contrarié celui qui allait devenir un palier de l’univers crypto.

Avec cet épisode, il réalisa la fragilité d'un système où une autorité centrale détenait un pouvoir absolu sur l'écosystème, avec la capacité de modifier les règles du jour au lendemain sans consultation ni recours pour les utilisateurs. C’est cette expérience, parmi d'autres, qui l'a poussée peu après à créer Ethereum, une plateforme décentralisée où les interventions d'une entité centrale seraient impossibles.

Appliqué au monde du jeu, le principe de décentralisation offre des avantages considérables. Tout d'abord, il redonne aux joueurs un contrôle réel sur leurs objets et leur activité dans le jeu. Dans un jeu blockchain, un objet rare ou un personnage développé appartient véritablement au joueur sous forme de token non fongible (NFT). Contrairement aux objets virtuels traditionnels, ces NFTs peuvent être échangés, vendus ou conservés indépendamment du jeu lui-même.

Ensuite, le gaming blockchain introduit une dimension économique réelle, à la fois pour les utilisateurs et pour les… éditeurs de jeu. Ce n’est pas un hasard si des start-up comme Sorare, Axie Infinity ou Cometh ont déjà réussi à se faire une place dans l’industrie. L’appétit des acteurs traditionnels, comme PMU ou la Française des jeux (FDJ) est également un signal. Sans oublier des géants du gaming traditionnels comme Ubisoft.

Pour eux, c’est un moyen de diversifier leur activité en générant de nouveaux revenus, mais aussi de multiplier des partenariats avec d’autres marques.

Enfin, la décentralisation promet une plus grande pérennité et résilience pour les jeux. Alors que les jeux traditionnels peuvent être modifiés ou fermés par leurs éditeurs, un jeu décentralisé repose sur une communauté et une blockchain, le rendant théoriquement éternel tant que la communauté le soutient.

L’objectif de ce rapport est de vous présenter les opportunités apportées par le Web3, les défis qui pèsent sur les épaules des studios de développement, les meilleures expérimentations, ainsi que les différentes stratégies menées par les géants traditionnels du jeux vidéo.

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 31.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner

Previous

Next