Comprendre - Article 1
“The Internet Bond” : le taux sans risque d'un écosystème financier décentralisé
Comprendre - Article 2
Le staking ouvre la porte à une participation plus active dans l'économie numérique
Comprendre - Article 3
Staking : les bases pour comprendre
Comprendre - Article 4
Staking : quelles opportunités ?
Comprendre - Article 5
Mapping : les acteurs principaux de l’industrie du staking
Comprendre - Article 6
Laszlo Szabo (Kiln) : “Nous allons offrir toutes les variétés de récompenses que peuvent générer les blockchains
Aller plus loin - Article 7
Liquid staking : une révolution pour la démocratisation
Aller plus loin - Article 8
Lido : un protocole au rôle systémique
Aller plus loin - Article 9
ETF Ethereum : les immenses perspectives du staking
Perspectives - Article 10
Restaking et EigenLayer : une nouvelle vague d’opportunités
Perspectives - Article 11
Cosmos : quand le staking donne accès aux airdrops
Perspectives - Article 12
William O’Rorke (ORWL Avocats) : “J’anticipe une action progressive des régulateurs pour limiter les risques pour le grand public”
Perspectives - Article 13
Synthèse : un environnement de plus en plus complexe qui regorge d’opportunités

Lido : un protocole au rôle systémique

Souscrivez à notre abonnement smart pour lire ce rapport en entier

Lido : un protocole au rôle systémique

Dans le monde en constante évolution des actifs numériques, Lido se distingue comme une solution de staking innovante, offrant aux investisseurs une flexibilité et une efficacité accrues. Lido est une plateforme de staking liquide qui permet aux détenteurs de diverses cryptomonnaies, notamment Ethereum, de participer au staking tout en conservant une certaine liquidité de leurs actifs. “À ce jour, c’est la solution la plus simple et privilégiée pour aller chercher du rendement sur Ethereum”, déclare Stanislas Barthélémi, expert crypto pour KPMG.

La proposition de Lido part du principe que le staking traditionnel présente un inconvénient majeur : ce mécanisme immobilise les actifs, les rendant inaccessibles pour le trading ou d'autres investissements pendant une période donnée. Lido aborde ce problème en introduisant le concept de “liquid staking” (staking liquide).

Sur Lido, lorsque les utilisateurs mettent en stake leurs cryptomonnaies, ils reçoivent en échange des tokens stETH (pour le staking d'Ethereum), qui représentent leur participation stakée plus les récompenses accumulées. Ces tokens stETH peuvent être échangés, vendus ou utilisés dans diverses applications de finance décentralisée (DeFi), offrant ainsi aux utilisateurs une liquidité immédiate de leurs actifs stakés.

Avantages et risques

L'un des principaux avantages de Lido est qu'il démocratise l'accès au staking. Les utilisateurs n'ont pas besoin de posséder une grande quantité de cryptomonnaies pour participer, ce qui abaisse le seuil d'entrée pour les petits investisseurs. Le staking traditionnel implique d’immobiliser 32 ethers, soit 70.000 euros au cours actuel.

Cependant, comme toute innovation dans l'espace crypto, Lido n'est pas sans risques. Le principal défi est lié à son poids dans l’ensemble du staking sur Ethereum : le protocole attire actuellement un peu moins de 33% des ethers stakés. Et sur l’ensemble des acteurs du liquid staking Ethereum, Lido pèse 74% du marché. “Nous sommes typiquement dans le cas d’un protocole qui s’empare tout un marché”, souligne Laszlo Szabo, PDG de Kiln, qui a été sélectionné comme staking provider par Lido. Pour Stanislas Barthélémi, expert crypto pour KPMG, “c’est la conséquence du design choisi par Ethereum”, juge-t-il. “Étant donné qu’il est beaucoup plus simple d’utiliser Lido que de faire tourner son propre nœud de validation, ce n’est pas étonnant que ce projet attire autant de capitaux”, indique-t-il. “Mais je ne suis pas inquiet tant que son fonctionnement restera distribué (35 staking providers répartis à travers le monde travaillent avec Lido) et qu’il n’entrave pas le développement de concurrents”, note Stanislas Barthélémi.

“La solution n’est pas de bloquer les projets comme Lido”, affirme Laszlo Szabo. “Je pense que c’est beaucoup plus sain de favoriser des alternatives solides qui ont des visions différentes : on peut considérer que c’est Lido qui est le standard le plus adapté pour les particuliers, mais Rocket Pool ou d’autres sont peut-être plus efficaces pour assurer la décentralisation”, indique-t-il. “Pour moi, la décentralisation ne se résume pas à la décentralisation d’un seul protocole, mais à la multitude de technologies solides qui sont développées par des équipes sérieuses. Cela peut paraître contre-intuitif, mais le fait que les gros exchanges comme Coinbase ou Cryptocom proposent aussi du liquid staking contribue également énormément à la décentralisation”, complète Laszlo Szabo.

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 31.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner

Previous

Next