Reading
Concerts, festivals... Le grand boom des NFT

Concerts, festivals... Le grand boom des NFT

Concerts, festivals... Le grand boom des NFTConcerts, festivals... Le grand boom des NFT

Pour renforcer l’engagement des fans et mieux sécuriser les billets, les organisateurs d'événements misent de plus en plus sur les “non fongibles tokens” (NFT).

On peut rajouter des fonctionnalités au fur et à mesure

La grande particularité d’un NFT est qu’il est unique et permet donc d’identifier et d’authentifier son propriétaire. L’autre avantage, c’est que les NFT sont programmables. À partir de ses actifs numériques, l’Olympia pourra rajouter des services comme des réductions sur des billets ou des entrées dans d’autres salles. “Le NFT peut être lié au portefeuille numérique ce qui permet de pousser des services en direct et récompenser les fans les plus engagés”, souligne Stanislas Barthélémi.

Signe de la tendance, l’Olympia n’est évidemment pas le seul acteur à se lancer sur le créneau. “On travaille avec plusieurs festivals”, confirme Robin Champseix, cofondateur de Billy, une start-up qui gère un système de ticketing NFT. “Avec les NFT, les billets prennent une autre dimension. Ce n’est plus seulement l'accès à un événement, mais l'accès à plusieurs services.” Il y a quelques semaines, la radio NRJ a lancé une série de NFT qui donne, elle aussi, accès à des concerts.

Sujet de fidélisation et de… sécurité

Outre la relation client, les NFT, qui sont infalsifiables, permettent d’améliorer la sécurité. Un sujet qui ne cesse de monter depuis le raté de la finale de la Ligue des Champions au Stade de France. Fin mai, des milliers de supporters anglais et espagnols des clubs de Liverpool et du Real Madrid s’étaient retrouvés bloqués à l’extérieur du Stade de France à cause de milliers de faux billets.

Pour éviter un nouveau fiasco, le chanteur Ed Sheeran, qui organise fin juillet deux concerts au Stade de France (29 et 30 juillet), a déjà annoncé que les billets seront “sécurisés” via un système de blockchain. Ce ne seront pas directement des NFT, mais des tickets “traçables” gérés par la société SecuTix. Les billets seront envoyés au dernier moment aux spectateurs sur leur smartphone. En cas de succès, la solution, déjà utilisée pour plusieurs événements au Royaume-Uni, pourrait assez vite se généraliser.

Tout ce qui compte dans le Web3. Chaque semaine.
25€/mois
30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
Prochain article
Dans cette catégorie