Les meilleurs outils pour se plonger dans le Web3 ⚡️
Publié le
Published on
November 29, 2022

Les meilleurs outils pour se plonger dans le Web3 ⚡️

L’affaire FTX a révélé certaines failles des plateformes centralisées. The Big Whale vous fait découvrir les solutions pour reprendre le contrôle de vos cryptos.

“Not your keys, not your coins” (“Pas vos clés, pas vos cryptos”).

Cette expression très connue dans l’univers crypto, qui rappelle qu’il faut détenir soi-même ses cryptos pour en être propriétaire, n’a jamais semblé aussi importante depuis le scandale FTX. Ceux qui avaient confié tout ou partie de leurs cryptos à la plateforme d’échange de Sam Bankman-Fried en ont eu pour leurs frais 🥲…

Le Web3 n’est pas qu’un slogan. Il correspond à un Internet décentralisé où les utilisateurs ont la propriété de leurs données. Et quand on parle de données, cela s’applique surtout aux cryptos !

Laisser ses fonds sur des plateformes peut s’avérer dangereux si celles-ci font… défaut. Evidemment, certaines plateformes sont fiables et permettent de gérer en toute tranquillité ses actifs numériques, mais le risque zéro n’existe pas et nous conseillons aux utilisateurs, à minima, de ne pas mettre tous leurs oeufs dans le même wallet 😝

Voici un panorama des outils les plus intéressants.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés premium ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Abonnez-vous gratuitement pour lire la suite.

👉 Hardware wallet : pour conserver

Le premier d’entre eux est le Ledger. Ce petit portefeuille, qui a l’aspect d’une clé USB, se décline en deux modèles : le “Nano S Plus” à 79 euros et le “Nano X” à 149 euros. Le Nano est un indispensable pour tout détenteur de cryptos.

Son constructeur, Ledger 🇫🇷, protège les fonds grâce à une carte à puce qui nécessite un code de déverrouillage avant toute opération. La société est la référence mondiale, mais des concurrents comme Trezor 🇨🇿 existent. 

Pour ceux qui n’aiment pas l’expérience du hardware wallet (vous devez absolument conserver une suite de 24 mots sans quoi vous risquez de perdre l'accès à vos fonds), ZenGo est une alternative intéressante. Celle-ci se présente comme une application mobile gratuite qui utilise le cloud pour protéger la clé privée (pas besoin de conserver les 24 mots). 

👉Hot wallet : pour utiliser vos cryptos

Après avoir choisi votre portefeuille, vous devez choisir un logiciel qui servira d’interface avec les applications du Web3. C’est un peu comme iOS avec les iPhone. On appelle ça un “hot wallet”.

Ledger propose le sien (Ledger Live). Vous pouvez l’utiliser sur votre smartphone ou votre ordinateur 💻. C’est assez pratique dans la mesure où vous pouvez acheter, vendre, envoyer et recevoir des cryptos ou des NFTs grâce à lui.

Si l’interface de Ledger Live ne vous convient pas, vous pouvez connecter votre hardware wallet à un autre logiciel. Il y en a plein, mais on peut vous conseiller Rabby, Argent, Frame ou encore Metamask, qui devrait rapidement régler son problème de collecte des adresses IP.

Ces solutions sont toutes gratuites - elles prélèvent une commission lorsque vous achetez des cryptos. Attention, ces derniers fonctionnent uniquement dans l’univers Ethereum 👀.

Ledger Live et ZenGo sont quant à eux plus polyvalents et prennent aussi en charge les bitcoins (et d’autres blockchains).

L’avantage de ce système est que tout est paramétrable et vous ne serez jamais enfermé dans un univers clos, à la manière de ce que l’on peut vivre dans l’expérience d’Apple, par exemple.

Vous pouvez jongler entre toutes ces solutions au gré de vos envies 🤓. 

👉Acheter et vendre contre des euros

C’est bon, vous avez votre wallet ? Vous pouvez maintenant vous rendre sur MtPelerin pour acheter vos cryptos à moindre coût. Cette start-up suisse propose des achats sans frais jusqu’à environ 500 euros si vous faites un virement bancaire (1,3% ensuite, ce qui reste raisonnable).

Vous n’avez qu’à renseigner l’adresse publique de votre wallet pour les recevoir. Pour vendre vos cryptos contre des euros, les frais sont compris entre 0,9 et 1,1%.

On apprécie cette solution, car votre banque verra seulement les coordonnées d’une banque suisse (celle de MtPelerin). Cela limite les fermetures de compte bancaire, comme certains utilisateurs de cryptos en ont fait les frais ces dernières années en interagissant avec des plateformes cryptos. 

👉Les échangeurs décentralisés

Pour faire des “trades”, c’est-à-dire des échanges de cryptos contre d’autres cryptos, on vous conseille de passer par Paraswap. Cette application est un agrégateur de plateformes d’échange décentralisées. Elle vous propose le meilleur prix en temps réel en fonction des conditions de marché. Il suffit de se rendre sur leur site et d’y connecter votre hot wallet (maintenant vous savez ce que c'est).

Ceux qui ont envie de se frotter aux produits dérivés peuvent tester DyDx.

👉Prêter ou emprunter des cryptos

Maintenant que vous êtes en possession des cryptos qui vous intéressent, vous pouvez les faire travailler en échange de rendement, ou bien en emprunter contre des intérêts.

Où aller ? Vous pouvez utiliser les applications Aave ou Compound où, là aussi, vous n’aurez qu’à connecter votre hot wallet et choisir les options qui vous intéressent.

À la différence de FTX, vous savez exactement où se trouvent vos fonds, à tout moment. Il n’existe pas de possibilité de fraude… mais cela ne vous protège pas d’un piratage informatique. Aave et Compound ont néanmoins mis l’accent sur les audits de sécurité ces derniers mois.

Voilà, vous êtes désormais à la pointe de la crypto 🔥

No items found.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.