Comment “SBF” accentue son emprise sur le secteur crypto
Publié le
Published on
20/9/2022

Comment “SBF” accentue son emprise sur le secteur crypto

Sous couvert d'altruisme, le patron de FTX fait un razzia d'entreprises en difficultés.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Réservé à nos abonnés

Quelle mouche a bien pu piquer Sam Bankman-Fried ? Depuis quelques semaines, le patron de la plateforme américaine FTX est sur tous les fronts, multipliant les opérations pour aider ou sauver telle ou telle société en difficultés à cause de la chute des marchés.

L’Américain de 30 ans, surnommé “SBF”, a commencé par aider son compatriote BlockFi, le grand rival de la plateforme Celsius, avec une ligne de crédit renouvelable de 250 millions de dollars. Puis il a signé un prêt de 200 millions de dollars avec un autre américain, le courtier crypto Voyager, lui aussi en grande difficulté. Et la liste des aides de “Big Sam” ne cesse de s’allonger…

“Nous avons la responsabilité de nous engager, même si cela nous coûte, afin d’empêcher une contagion”, a justifié le patron de FTX auprès du média américain NPR, en référence à toutes les plateformes prises dans la tourmente. “Même si ce n’est pas de notre faute, je pense que c’est ce qu’il y a de plus sain pour l’écosystème, et je veux pouvoir l’aider à grandir et à prospérer”, a ajouté celui dont la société est valorisée un peu plus de 30 milliards de dollars.

Trop beau pour être vrai ? Sans doute. Car le jeune milliardaire (20 milliards de dollars, selon Forbes) pourrait bientôt transformer ses prêts dans les entreprises de l’écosystème en prises de participation directe à des prix très avantageux. L’accord proposé à BlockFi prévoit ainsi que FTX, qui ne rêve que de détrôner le géant d'origine chinoise Binance (lire l'interview de son patron), ait la possibilité d’exercer une option pour racheter l’entreprise à un prix quasiment… nul ! L’explication est assez simple à comprendre : l’essentiel du prix payé par SBF servirait à garantir la valeur des actifs revendiqués par les clients (alors que les caisses de BlockFi sont potentiellement vides). 💵

Si cette éventualité séduit les clients et la direction de BlockFi, elle n'est pas du goût de ses investisseurs historiques. Pour Mark Yusko, l’un des directeurs associés de Morgan Creek Digital, FTX pourrait laminer tous les actionnaires de BlockFi, y compris la direction et les employés disposant d’options d'achat d'actions, ainsi que tous les investisseurs arrivés lors des levées de fonds précédentes. Morgan Creek Digital essayerait de réunir 250 millions de dollars pour concurrencer l'offre de FTX.

La menace est, en tout cas, prise très au sérieux, car le géant américain a acquis de cette façon en 2021 la plateforme d’échange japonaise Liquid, après lui avoir accordé une ligne de crédit de 120 millions de dollars.

Dans ce contexte, certains reprochent même à Sam Bankman-Fried d'avoir pu jouer un rôle dans la chute de certains acteurs. L'Américain aurait pu pousser certaines “attaques” contre des plateformes afin de les affaiblir et de mettre la main sur elles à vil prix. Des accusations balayées par l'intéressé. “C’est totalement faux”, a-t-il répondu récemment sur Twitter. “Nous voulons aider ceux que nous pouvons dans l'écosystème, et n'avons aucun intérêt à leur faire du mal, cela nous ferait du mal à nous et à tout l'écosystème”. Un démenti qui n’a pas totalement dissipé les doutes dans l’écosystème… D'autant plus que, selon Bloomberg, FTX réfléchirait désormais à acquérir l’application d’investissement Robinhood, également en difficulté.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.