Reading
Lido (LDO) : Analyse du champion du liquid staking

Lido (LDO) : Analyse du champion du liquid staking

Lido (LDO) : Analyse du champion du liquid stakingLido (LDO) : Analyse du champion du liquid staking

Financement, équipe, roadmap, gouvernance, prix... L'étude indépendante du projet Lido (LDO) réalisée par notre équipe d'analystes avant d'envisager un investissement.

L'avis de The Big Whale 🐳

Le token LDO est clairement l'un des actifs à suivre, car Lido est aujourd'hui le projet le mieux positionné sur le liquid staking, une activité en pleine expansion.

C'est le protocole qui capte le plus de valeur dans la finance décentralisée (DeFi) et il est déjà rentable.

Lido a attiré les capitaux de fonds très prestigieux comme Andreessen Horowitz (a16z) et Paradigm.

Néanmoins, le token LDO ne permet pas de bénéficier des rendements générés par le protocole. Son prix repose donc davantage sur l'attractivité générale du projet plutôt que sur l'utilité du token.

Lido pourrait faire l'objet d'un examen particulier des régulateurs qui s'intéressent de plus en plus au staking.

Financement 💰

Lido a levé 143 millions de dollars lors de deux tours de table.

Le premier (73 millions de dollars) a eu lieu en mai 2021 avec le fonds Paradigm en tête, ainsi que Coinbase Ventures, DragonFly Capital et Delphi Digital.

Le second a eu lieu en mai 2022 avec l'entrée du fonds géant Andreessen Horowitz (a16z), qui a investi seul 70 millions de dollars.

La période de vesting s'étant achevée en août 2023, tous les tokens LDO ont déjà été distribués aux investisseurs et à l'équipe. Il n'y a donc plus à craindre une vente massive simultanée de gros portefeuilles historiques.

Depuis mai 2023, Lido s'est distingué comme l'un des rares protocoles décentralisés rentables. Les frais collectés surpassent les dépenses de la trésorerie, générant plus de 20 millions de dollars de bénéfices sur les 365 derniers jours.

La quasi-totalité de la trésorerie est composée de jetons directement liés au protocole (76 % de LDO et 23 % de stETH). En cas de krach majeur sur les marchés, la trésorerie s'exposerait à une forte diminution de sa valeur.

L'émergence de la tendance du re-staking, portée par le projet EigenLayer, semble apporter de nouvelles perspectives financières aux protocoles de staking liquide, et Lido en premier lieu.

Présentation générale 🧬

Lancé en 2020, Lido est le principal protocole de staking liquide (liquid staking). Cette activité consiste à déposer des cryptomonnaies (sans seuil minimum) pour sécuriser des blockchains en échange de rendements (3 % à 4 % annuels sur Ethereum), tout en conservant la liquidité des actifs normalement immobilisés.

Lorsqu'on dépose des ETH sur Lido, on reçoit l'équivalent en stETH. Le solde de stETH dans le portefeuille de l'utilisateur augmente quotidiennement pour refléter le rendement du staking.

Les stETH peuvent être utilisés dans de nombreux autres protocoles de finance décentralisée et vendus à un prix similaire à celui de l'ETH.

La parité de prix entre l'ETH et le stETH est maintenue car tout détenteur de stETH peut les échanger contre une quantité équivalente d'ETH sur le protocole de Lido (moyennant un délai de plusieurs jours). En cas de divergence des prix, une incitation économique à l'arbitrage entre les deux jetons existe pour rétablir la parité.

Lido domine actuellement le marché du staking liquide. Sa valeur totale bloquée (TVL) atteint 21 milliards de dollars, loin devant son concurrent le plus proche, Rocket Pool, qui affiche une TVL de 2,8 milliards de dollars.

La TVL de Lido dépasse celle de tous les autres protocoles de finance décentralisée, avec Maker en deuxième position (8,2 milliards de dollars). En outre, Lido représente un tiers de l'ensemble des ETH stakés au total, jouant ainsi un rôle majeur dans la gouvernance et la sécurité de l'Ethereum.

Le token LDO 📈

Le protocole Lido est régi par une organisation autonome décentralisée (DAO) gouvernée par le jeton LDO. Il existe une quantité limitée de LDO fixée à 1 milliard de jetons. Les possesseurs de LDO peuvent soumettre des propositions sur le fonctionnement du protocole et voter pour celles-ci.

Les LDO ont été initialement distribués entre la trésorerie du protocole (36 %), l'équipe à l'origine du projet (35 %), les investisseurs (22 %) et les validateurs partenaires (6,5 %). Les LDO de la trésorerie sont principalement utilisés à travers des programmes de liquidity mining : ils sont distribués aux utilisateurs du stETH dans les différents protocoles DeFi afin de promouvoir l'utilisation du stETH.

Actuellement, la trésorerie est composée d'environ 415 millions de dollars (76 % de LDO et 23 % de stETH) et celle-ci est abondée par la commission de 10 % que le protocole prélève sur toutes les récompenses de staking des utilisateurs (5 % sont reversés aux validateurs). Les 90 % restants sont distribués aux utilisateurs.

Équipe & communauté 👾

Lido a été créé par deux Russes, Konstantin Lomashuk et Vasiliy Shapovalov, ainsi que par l'Américain Jordan Fish. Ce dernier, plus connu sous le pseudonyme de “Cobie” (plus de 700 000 followers), a quitté l'équipe autour de 2021.

Les deux premiers n'en sont pas à leur premier projet ensemble. Ils ont fondé Cyber Fund dès 2014, une structure qui a investi dans de nombreux projets crypto comme Solana et Celestia. En décembre 2023, Cyber Fund a annoncé une sorte de renouveau du projet avec notamment le lancement d'un fonds de capital-risque de 100 millions de dollars dédié à la blockchain, à la robotique et à l'IA.

Les fondateurs de Lido communiquent assez peu sur leur rôle au sein du protocole. Le peu d'informations sur l'équipe fondatrice et son rôle actuel dans le projet doit pousser les investisseurs à la méfiance, même si cela peut aussi s'avérer bénéfique pour la décentralisation de ne pas avoir de figure tutélaire.

Il y a actuellement une trentaine de développeurs actifs chaque mois sur le protocole et une moyenne de 3 300 utilisateurs qui interagissent avec le smart contract chaque semaine.

Lido possède une très grande communauté : 165 000 followers sur Twitter et un Discord réunissant 22 400 membres avec une équipe réactive et presque une centaine de messages par jour.

Réglementation ⚖

Lido, évoluant dans le secteur du staking, pourrait susciter l'intérêt du régulateur américain qui examine cette activité depuis mi-2023. Le staking et ses récompenses s'apparentent-ils à des titres financiers ? Cette question doit encore être tranchée aux États-Unis.

Le staking ne fait pas non plus l'objet d'un encadrement en Europe. Cela devrait être réglé dans la prochaine mouture du règlement MiCA, comme l'a annoncé la présidente de la BCE, Christine Lagarde, dès mi-2022. La plupart des spécialistes estiment que les régulateurs européens ont une attitude plus ouverte que les États-Unis.

Le système Lido repose sur la mise en commun des ethers (ETH) d'utilisateurs du monde entier sans distinction de nationalité. Potentiellement, les actifs d'investisseurs américains peuvent être mélangés à ceux appartenant à des Iraniens ou des Nord-Coréens.

Comme la quasi-totalité des tokens de gouvernance, le token LDO n'offre pas à ses détenteurs la possibilité de toucher des revenus générés par le protocole pour des raisons réglementaires.

La SEC considère qu'un token qui permet de toucher des revenus sans contrepartie s'apparente à un titre financier et doit donc être régulé de la sorte, car cela ressemble à des dividendes.

Gouvernance 🗳

Parmi les plus gros détenteurs de LDO, on retrouve les fonds de capital-risque américains a16z (poids exact inconnu mais significatif) et Paradigm (7 %), deux autres adresses anonymes possèdent 5 % chacune et l'équipe en possède environ 4 %.

Le quorum de la gouvernance, qui désigne le pourcentage de tokens minimum pour faire un vote, a été fixé à 5 %. Cela signifie que le fonds Paradigm a la capacité de faire passer ses propositions unilatéralement en cas de faible participation. Comme la quasi-totalité des DAO, celle de Lido est régie par une minorité de participants actifs.

Lido travaille actuellement sur un nouveau modèle de gouvernance qui offrirait un rôle aux détenteurs de stETH. Ces derniers seraient ainsi en mesure d'exercer un droit de veto sur les propositions soumises au vote de la DAO. Cette initiative vise à renforcer la décentralisation et la démocratie participative au sein du réseau, atténuant ainsi les préoccupations liées à la centralisation.

Répartition du token LDO (source : Bubblemaps)

Un protocole centralisateur ? 🤔

Lido fait l'objet de critiques concernant les risques potentiels de centralisation du réseau Ethereum, étant donné que les ETH stakés via Lido représentent un tiers de l'ensemble du staking Ethereum. Cependant, ces critiques méritent d'être nuancées.

Lido repose sur un réseau de 39 validateurs Ethereum indépendants et distincts, aucun d'entre eux ne détenant plus de 1,2 % du total des ETH stakés sur Lido. Bien que ce système ne soit pas parfait – un quart de ces validateurs étant basés aux États-Unis et presque la moitié utilisant des serveurs de cloud publics, les rendant dépendants d'hébergeurs tels qu'AWS – il a néanmoins permis de démocratiser le staking Ethereum auprès du plus grand nombre et limite le poids des grosses plateformes comme Coinbase (actuellement 15 % du staking Ethereum).

Malgré la bonne volonté de Lido à vouloir améliorer la décentralisation de ses opérateurs de nœuds, ces derniers ne sont pas encore assez diversifiés, notamment à cause du fait que 75 % d'entre eux reposent sur le logiciel Geth. Il est crucial d'utiliser une variété de logiciels pour garantir la continuité du fonctionnement du réseau en cas de défaillance de l'un de ces systèmes.

La DAO met à disposition de nombreuses ressources qui servent la transparence du protocole. Cependant, comme la quasi-totalité des DAO, celle de Lido ne compte qu'un petit nombre de contributeurs actifs et qui possèdent de très grandes quantités de LDO. En effet, le taux de participation à chaque vote est souvent légèrement supérieur à 5 % et ne dépasse jamais les 8 %. Dans la plupart des cas, les 10 votants les plus importants représentent plus de 80 % des LDO qui ont été comptés pour le vote.

Concurrents ⚔

Lido occupe une position dominante dans le secteur du staking liquide, se rapprochant d'une situation de monopole. Son concurrent le plus direct, Rocket Pool, gère presque dix fois moins d'ETH stakés et se distingue par sa capacité à permettre à quiconque de devenir opérateur de nœud, contrairement à Lido qui, pour l'instant, ne travaille qu'avec des opérateurs professionnels. Swell, un autre concurrent, présente des similitudes avec Lido et a connu une croissance rapide, notamment grâce à la possibilité offerte aux utilisateurs de recevoir un airdrop de son futur token de gouvernance.

Roadmap 📒

Lido, étant régulé par sa DAO, ne dispose pas d'une feuille de route fixe et détaillée. Cependant, plusieurs objectifs clairs se dessinent pour le protocole. Parmi ceux-ci figurent l'expansion de stETH et wstETH sur de nouvelles blockchains, la diversification des validateurs partenaires, ainsi que l'évolution du système de gouvernance pour accorder un droit de veto aux détenteurs de stETH sur les propositions de la DAO.

La communauté de Lido s'attelle actuellement à développer deux nouveaux modules destinés à faciliter considérablement l'intégration d'opérateurs de nœuds. Chaque module représentera un groupe d'opérateurs distinct, avec une structure de distribution des frais spécifique. À l'heure actuelle, un seul module existe, regroupant 39 validateurs préalablement approuvés. Les nouveaux modules envisagés offriraient davantage de flexibilité et permettraient d'élargir le réseau jusqu'à 300 opérateurs de nœuds.

Ce que dit le cours 📈

Le prix du LDO se situe actuellement sous la résistance de ses plus hauts historiques. Une clôture hebdomadaire au-dessus des 3,3 dollars pourrait constituer un événement intéressant pour ceux qui considèrent un investissement. Les actifs en découverte de prix font régulièrement l'objet d'une attention particulière de la part des investisseurs.

La capitalisation du LDO atteint 2,8 milliards de dollars, ce qui situe le protocole à la 32e position du secteur crypto. Au sein de la finance décentralisée, seul Uniswap (UNI) fait mieux (3,5 milliards de dollars), mais Lido est le premier protocole en termes de TVL (21 milliards de dollars).

Vous pouvez acquérir du LDO sur la plupart des grandes plateformes d'échange (Binance, Coinbase, Kraken, Bitstamp, Bitpanda, Coinhouse, Swissborg, etc.).

Les adeptes des wallets auto-hébergés peuvent utiliser le LDO sur la plupart des offres du marché compatibles avec Ethereum (MetaMask, Rabby, etc.).

Tout ce qui compte en Web3. Chaque semaine.
25€/mois
12.5€/mois
Offre disponible jusqu’au 30.04.2024. 30 jours d’essai gratuit.
S'abonner
Tout ce qui compte dans le web3.
Les meilleurs news et analyses cryptos. Chaque semaine. 100% indépendant.
S'abonner
Dans cet article
No items found.
Prochain article
No items found.
Dans cette catégorie