TBW Free #4 : Attention à la Fed
Publié le
Published on
20/9/2022

TBW Free #4 : Attention à la Fed

Retrouvez toutes les infos de la quatrième newsletter gratuite de The Big Whale.

Envie de lire la suite ?

Seuls les abonnés ont accès à cet article !
Inscris-toi pour accéder au meilleur contenu, avoir des infos exclusives et rejoindre la communauté des baleines. 🐳

Réservé à nos abonnés

4 mai 2022

Bonjour à tous 👋

Voici l’édition gratuite de The Big Whale 🐳

Avec cette version, vous avez l'essentiel pour apprendre à nager avec nous dans l'océan du Web3. Et quand vous vous sentirez prêt à aller plus loin, abonnez-vous à l’édition Premium pour retrouver chaque jeudi matin nos enquêtes et infos exclusives.

THE BIG NEWS

­­­Ce qu'il faut retenir de la semaine 🧠

­­👉 L’appétit des Français pour les cryptos

C’est l’une des questions qui revient sans cesse lorsque l’on parle des cryptos : qui en achète et surtout combien sont-ils ? En février, Blockchain Partner (KPMG) a publié la première enquête sur le sujet en France avec ce résultat impressionnant : 8% des Français - adultes - ont déjà acheté des cryptomonnaies. Un chiffre qui avait suscité beaucoup de commentaires, mais qui est confirmé par une nouvelle étude publiée le 3 mai par Sia Partners. Selon le cabinet de conseil français, qui a interrogé 1819 personnes, ce sont même 9,6% des Français - adultes - qui ont déjà acheté des cryptomonnaies ! Toujours selon Sia Partners, 10% des personnes interrogées, qui n’ont pas encore investi, disent avoir l’intention de le faire. On suivra avec attention la 3e enquête. 👀

👉 Goldman Sachs fait sauter un tabou

Depuis sa création en 1869, Goldman Sachs a toujours été pionnière, et elle n’a manifestement pas l’intention d’arrêter. Il y a quelques jours, la banque d’affaires américaine est devenue la première à octroyer un crédit garanti par du… bitcoin. On sait depuis hier que c’est Coinbase qui a obtenu ce prêt en dollars contre le dépôt d’un certain montant en bitcoins. N’imaginez pas non plus pouvoir aller dès demain négocier un prêt avec votre banque en lui apportant de la crypto 😎. Goldman Sachs n’est pas la banque de Monsieur tout le monde. Elle est réservée aux plus fortunés. En attendant d'autres opérations, le signal est vraiment significatif. D’autres établissements pourraient à leur tour tenter ce genre d’expériences…

👉 Crypto.com rattrapé par la réalité

C’est la douche froide pour les utilisateurs de Crypto.com ! L’application connue pour ses généreux cashbacks lorsqu’on utilise sa carte de paiement Visa a décidé de réduire la voilure. À partir du 1er juin, ce ne sont plus 2% que recevront les porteurs de la carte Ruby, mais seulement 0,5%... Toutes les cartes sont concernées et il y aura également un plafonnement des récompenses mensuelles, ainsi qu'une baisse des revenus de staking. La start-up installée à Singapour a justifié ce choix pour "assurer la pérennité de l’entreprise à long terme". Forcément la communauté n’a que peu goûté ce changement, soulignant que l’entreprise aurait peut-être dû faire moins de dépenses en marketing. En quelques mois, Crypto.com a signé des contrats de sponsoring avec les organisateurs de la Coupe du monde de football au Qatar, le Paris Saint-Germain, la Formule 1 et s’est octroyé le naming du Staple Center de Los Angeles (700 millions de dollars sur 10 ans). Le risque pour la société est de faire fuir ses utilisateurs fidèles au moment où Celsius et Nexo présentent leurs propres cartes de paiement. En attendant, le cours du CRO, le jeton de Crypto.com, a totalement dévissé : -20% en quelques jours.

👉 Les Bored Apes toujours plus loin

Les Bored Apes, ça vous parle ? En un an, ces NFT de singes totalement déjantés 🙉 sont devenus un véritable phénomène, et pas seulement parce qu’on parle de la "collection" la plus chère du secteur (environ 4 milliards de dollars). À côté des NFT, le studio Yuga Labs, à l’origine des "Apes", travaille déjà sur la suite. Il y a quelques semaines, il a lancé le Apecoin qui n’est autre que la monnaie de son futur métavers, et le 30 avril Yuga Labs a procédé à la vente de ses 55.000 premiers terrains. Une opération qui lui a rapporté plus de 300 millions de dollars. Et après ? Yuga Labs, qui est déjà valorisé plusieurs milliards de dollars, veut ni plus ni moins créer un empire du divertissement autour de ses singes. Un premier projet est d’ailleurs dans les tuyaux : le géant américain des cryptos Coinbase a annoncé en avril une trilogie cinématographique.

👉 Quel sera le prochain pays à adopter le bitcoin ?

Lorsque le Salvador a fait du bitcoin sa monnaie légale en septembre 2021, beaucoup se sont légitimement interrogés sur les motivations du président Nayib Bukele. Simple coup marketing ou vraie décision politique ? L’autre question était de savoir si d’autres pays allaient suivre. Huit mois après, la Centrafrique vient d’apporter la réponse : le pays est devenu le deuxième sur la planète à adopter le bitcoin à côté du franc CFA. L’une des principales raisons de cette décision est que le pays de 5 millions d’habitants connaît des difficultés pour gérer les afflux d’argent venus de la diaspora. Dans la foulée de cette annonce, des responsables politiques panaméens ou camerounais ont laissé entendre que leur pays pourrait eux aussi sauter le pas.

THE BIG ANALYSE

­­­“La fête est finie… pour le moment” (Par Nicolas Chéron, stratégiste marché pour ZoneBourse)

­­­­2022 est une mauvaise année pour de nombreuses classes d’actifs dont les cryptos, et j’ai l’impression que la période d’incertitude que nous connaissons va durer un certain temps. 2020 et 2021 ont été des années exceptionnelles à tous les niveaux : injections monétaires massives, plans de relance, chèques envoyés aux populations, ce qui a engendré une hyper-spéculation et des performances mirobolantes.

Sauf que cette période est terminée. L’inflation engendrée par de multiples facteurs (relance économique puissante, rupture des chaînes d’approvisionnement à cause du Covid, hausse des matières premières à cause de la guerre en Ukraine…) a contraint les banques centrales à passer d’un mode “ultra accommodant (easing) à son inverse (durcissement ou tightening). En gros, la fête est finie… au moins pour le moment.

Dans les mois à venir, la Fed va progressivement se retirer du marché et remonter ses taux. L’Europe devrait lui emboîter le pas par la suite, même si cela devrait être bien plus timidement - comme d’habitude. Autrement dit, les flux permettant la hausse des actifs les plus sensibles au risque vont se tarir. Le phénomène a d’ailleurs déjà commencé. C’est la raison pour laquelle une bande de fluctuation entre 30.000 et 50.000 dollars pendant plusieurs mois, voire plusieurs trimestres, ne m’étonnerait guère.

­­­­

­­­­La baisse des prix est aussi une opportunité ! Etant donné ce qu’il s’est passé ces deux dernières années, prévoir le scénario du pire permet de ne pas être trop déçu, voire de s’armer en conséquence. Au mieux comme je le disais plus haut, un range à l’horizontale, au pire une dépression de plusieurs mois avec des pressions baissières comme cela pourrait être le cas sur indices. Nous verrons bien ! J’aurai en tout cas le plaisir de vous en reparler d’ici là.

Sur la Fed qui doit s’exprimer ce mercredi soir, je n’ai pas d’analyse à court terme (trop compliqué), mais un message pour les semaines à venir : avec un bitcoin 20% plus bas, il y aurait des acheteurs sur excès baissier à proximité d’un support long terme, et si on monte de 20% on retrouverait rapidement la chape de plomb fondamentale et technique (MM200 comme sur le CAC40 et le Nasdaq). Cela ne me fait pas rêver et je dis cela alors que je suis investi en Bourse, mais c’est l’impression que je voulais livrer.

Si l’inflation retombe, la Chine réouvre, la Russie se retire, l’économie résiste, les entreprises délivrent, les consommateurs ne flanchent pas et que les banques centrales se faisaient moins insistantes sur le durcissement monétaire (et que la marmotte met le chocolat dans le papier d’alu), et qu’enfin les prix dépassaient la MM200 et les 48.000 dollars, alors peut-être reverrai-je mon scénario d’un range (au mieux) pour les trimestres à venir. En attendant, bonne fin de semaine et à très vite.

THE BIG JOB

­­­Vous voulez travailler dans le Web3 ? Ces annonces sont pour vous 👋

­­­­👉 Sia Partners - Consultant senior

Sia Partners est un cabinet de conseil français installé dans 18 pays (2400 consultants). Le poste proposé est celui de consultant senior dans l’équipe dédiée à la blockchain et aux cryptos pour travailler sur des projets de grands groupes ou de start-up. La maîtrise du français et de l’anglais est indispensable. Contact

👉 Mon Livret C - CRM & Community Manager (stage / alternance)

Mon Livret C est une start-up lyonnaise qui offre des produits d’épargne (liquide et performant à 5%) basés sur la finance décentralisée. Elle recherche un(e) CRM & Community Manager. Ce poste consiste à animer des communautés sur les réseaux sociaux et la base des clients, avec des créations graphiques pertinentes. Contact

THE BIG AGENDA

­­­Les événements importants des 7 prochains jours 🗓️

­­­­Chaque semaine. The Big Whale est présent tous les lundis et jeudis sur l’antenne de BFM Business à partir de 16h35. Vous pouvez retrouver en replay nos interventions de jeudi dernier (Raphaël) et lundi (Grégory).

Mercredi. N’en déplaise aux admirateurs de Satoshi Nakamoto, les regards se porteront demain soir sur la réunion de la Réserve fédérale et l’éventuelle hausse de son taux directeur. Actuellement fixé entre 0,25 et 0,50%, celui-ci pourrait à nouveau augmenter d’un demi-point pour freiner l’inflation américaine (8,5% en mars).

Août. La billetterie de Surfin Bitcoin vient d'ouvrir. L’événement le plus important autour du Bitcoin en France se tiendra à Biarritz les 25, 26 et 27 août prochains. L’équipe de The Big Whale y sera au complet !

THE BIG TEASING

­­­Demain dans The Big Whale Premium : Le grand rapport sur les stablecoins 🔥

­­­­C’est un peu la baleine dans l’aquarium : ils sont impossibles à rater ! Les stablecoins sont la classe d’actifs numériques la plus importante de l’écosystème avec 188 milliards de dollars de capitalisation, soit 524% d’augmentation depuis janvier 2021. Il en existe une très grande variété : les centralisés, ceux adossés à des collatéraux décentralisés, les algorithmes, ceux adossés qui sont stables mais ne reflètent aucune monnaie, etc. On vous réserve dans l’édition Premium LE rapport pour tout savoir sur eux.

Envie de rejoindre la révolution Web3 ?

Le meilleur de l'info crypto, NFT, DeFi en 15 minutes chaque semaine grâce aux deux newsletters (mercredi et jeudi) des journalistes spécialisés Grégory Raymond et Raphaël Bloch.